Diagonale des fous 2013

Bon, je vais essayer de faire un petit récit de la course avant de finaliser le montage vidéo !
mercredi 16 octobre, un ptit tour par Saint Denis pour récupérer les dossards !
On commence par prendre peur en voyant une file qui fait tout le tour du stade !! Mais en fait, cette file indienne sert uniquement à récupérer les articles publicitaires ! on fera l'impasse car ça tape dur dans le stade !!
Les formalités de récupération de dossard faites, on rentre à la maison tranquillement ! La nuit venue, grosse montée de la pression car on prend un orage tropical sur le coin du nez !! Le doute s'installe, on pense déjà à la section Mare à boue !!

Jeudi 17 octobre, après une nuit correcte, la journée est passée à préparer les affaires ! le départ est dans une grosse douzaine d'heure ! il faudra aussi penser à se reposer car la prochaine nuit c'est pour samedi !
Une fois le matos en place, la sieste faite et le repas achevé, on prend le départ pour Saint Pierre ! il reste 3h avant le départ !
La route est rapide et après avoir fait le contrôle des sacs et dit au revoir à nos femmes, Gurvan et moi allons rejoindre les autres dans le SAS de départ. A partir de là, plus de contact avec l’extérieur. il reste 2h avant le coup d'envoi ! Mais les animations (concert) font passer le temps ! il ne fait pas chaud, un ptit vent et parfois quelques gouttes font augmenter encore d'un cran la peur et l'angoisse ! Dans le parc, on retrouve des têtes connues, Thierry Le Floch, et Stéphane Vétil.
A 40' du coup de feu, tout le monde se lève sans raison ! et s’amasse devant la ru-balise ! plus possible d'aller pisser donc il faudra improviser en faisant semblant de faire les lacets !!
 à 10' du départ, sans plus d'explications que ça, la ru-balise se lève et dans la cohue et la bousculade générale, on est invité à rejoindre la ligne de départ quelques centaines de mètres plus loin !
Et là, surprise, je me retrouve en première ligne !! à côté de Guillon Antoine et de David Pasquio.
Je profite de cette position pour filmer Jornet, D'haene, Forsberg....

1394040_10202046806159027_376911229_n.jpg


10-9-8-7 et c'est parti ! de la première place ex aequo, je me retrouve en 3 sec 40ème ! ça part dans la bousculade ! il faut jouer des coudes ! une fois dans le train train 100m après la ligne, la gorge nouée et les larmes au bord des yeux, je filme tout ce qui bouge, Jornet, Guillon, Nathalie Mauclerc, Forsberg Emilie, Oscar Perez Lopez, .... Capture2.JPGje vois les frères Camus, bref, tout le gratin !
au bout de 1 ou 2 km à 14-15km/h, Jornet échange un mot avec Emilie et tape un sprint pour rejoindre la tête de course ! je ne le reverrais que 130km plus loin !
je décide de commencer à me laisser glisser et de prendre mon allure plaisir ! Antoine Guillon arrive a ma porté avec son escadrille ! je me dis, que je vais essayer de le suivre un peu, mais je me résigne en me disant que de toute façon qu'il va aller trop vite ! L'image que j'ai eue en le laissant partir, c'est celle de Forest Gump avec ces fans ! il avait 15 gugus sur son porte bagage !
5 km plus loin, je me fait rattraper par Forsberg et là je me dis que j'ai un coup à jouer ! car dans ma planification, je suis plus sur une course typé fille que de cador devant ! J'ai analysé les classements des éditions précédentes et les premières filles arrivent dans les 100 premiers au km 40 pour ensuite faire une remontée au niveau des places.
Du coup, j'accroche le wagon ! mais elle monte vite et du coup, je me résigne une nouvelle fois !
Le froid commence à faire son apparition !
A la sortie d'un champ de cannes a sucre, on entend la foule ! km 10? on rentre dans un village, la foule est en délire ! une montée digne d'un tour de France ! les gens s'écartent au dernier moment, je fend littéralement la foule ! ENORME !!! tour de france.JPG

domaine Vidot, dans une ambiance disco ! je dois passer 100ème environ.

disco.JPG

la gelée fait son apparition sur le sol, la pleine lune est magnifique, le ciel dégagé ! le ruban de frontales s'étale maintenant sur plusieurs km derrière !
le type de chemin n'est pas top (route et piste forestière majoritairement) mais ça permet d'avancer assez vite !  
Piton Texor en 60ème position ! mais je ne le sais pas encore !
on attaque Mare a Boue ! et là surprise ! de la farine par terre ! incroyable ! Mais heureusement, car le chemin est étroit et bordé de barbelés acérés ! Le jour se lève, je distingue à présent la suite du menu : le coteau Kervegen avec en arrière plan, le piton des neiges !
La montée est longue et pas évidente ! racines suffisamment humides pour glisser, pierres ...
le soleil commence à chauffer j'en profite pour retirer ma veste coupe vent !
Je rattrape Thierry le Floch qui a mal au dos ! 2-3 mots échangés et je poursuis la montée pour enfin basculer sur Cilaos !
Les genoux sont mis à rude épreuve ici ! 1000m d- en marches d'escalier toutes différentes !

cilaos.JPG

En bas, je me crois arrivé à Cilaos, j'ai zappé qu'il faut traverser une ravine ! bing 200m d- puis d+ à suivre, ça fait mal quand tu te crois au ravito !
Mais tout va bien et je sais que ma famille sera là !!
Cilaos ! pour la première fois, je prend connaissance de mon classement ! 39ème !! j'en reviens pas ! je pensais être 80-100ème ! J'ai dû doubler beaucoup de monde sur les ravitos car je ne m'arrête que 1' environ !
Cilaos, sera le plus gros ravitaillement, j'ai beaucoup de chose à faire, ça me prend environ 8-10'
Changement de tee shirt, de piles, de chaussures, ajustement du sac car j'ai trimballé beaucoup trop de choses inutiles jusque là !
Je repars concentré et déterminé après la bise à la famille !
Je rattrape Stéphane Vétil à la sortie du ravito ! on fera l'approche du Taïbit ensemble. Mais dès que ça a commencé à monter, j'ai senti qu'il allait plus vite, et je l'ai laissé filer ! dans cette montée très raide et très exposée ! Je prend un gros coup de chaud ! j'avance péniblement ! on me pointe 39ème.
j'arrive enfin à la porte de Mafate !

mafate.JPG
Que cette section fut difficile ! J’aperçois Marla et en 2 temps 3 mouvements, j'y arrive ! Ici on est  accueilli en temps que prince ! Les bénévoles sont aux ptits soins ! Mais je vois tout ceux qui m'ont doublé sur cette section en train de manger ! Stéphane et deux autres coureurs, ont enlevé leurs chaussures !
Je sais qu'ils vont plus vite que moi du coup je vais essayer de la jouer différemment ! je rempli juste mes gourdes, prend 1 banane et repart ! 1-2' max je repars 38ème.
La course prend une autre forme ! je vais jouer le classement ! je repars pour le col des bœufs déterminé à gratter des places ! j'ai la niaque !
sentier scout : 30ème, je fais un ravito express, j'en laisse encore 1 à table !
après un passage vertigineux sentier scoot.JPG

nous rerentrons dans Mafate direction Ilet à Bourse, la descente est technique mais relativement facile ! On peut courir !
Ilet à Bourse 29ème ! magnifique, je voulais être dans les 30 j'y suis !
go pour grand place j'y arrive en 27ème position. les paysages sont somptueux ! mais c'est difficile ! les reliefs sont cassants et accidentés !  Encore une fois, l’accueil sur ce poste est fantastique ! Mais, je ne prend guère que 1-2'.
je repars avec Guillaume Lenormand ! on fera quelques km ensemble. je prends sa roue, mais je me rend compte qu'on se fait rattraper ! je passe donc devant et remet un coup de collier.
On touche le fond de la Rivière des Galets ! Il reste 1700m de d+ pour sortir de Mafate !
j'arrive après une montée interminable sur Roche Plate bien épuisé ! j'ai ai plein le ... et il me reste un gros morceau dans le Maïdo !!

breche.JPG
Au bout du rouleau; je cherche le réconfort auprès de ma chérie ! Quelques larmes plus tard, je continue mon ascension ! la nuit tombe. Je suis 21ème.
La fatigue s’installe péniblement mais j'arrive à ressortir de Mafate entier !
et là, je ne sais pas pourquoi, je me suis mis à rêver que ça allait aller vite maintenant ! Inconsciemment, j'oublie qu'il me reste 10h de course ! Je me lâche dans la descente sur Sans Souci ! 2000m d- avec plusieurs relances ! je reçois des textos, le moral remonte ! je suis au taquet ! grosse descente, je reprends beaucoup de temps sur ceux qui sont devant ! je double 2 personnes à mach 3 !
Mais j'arrive à Sans Souci et prend conscience que j'ai laissé pas mal de jus ! Ai-je fais une connerie ?
18ème, ravito express et go pour la halte là et le réconfort familial !
La traversée de la Rivière des Galets est longue, mais on peut pointer les écarts facilement avec le manque de végétation ! je pointe des lumières à plus de 15' devant et derrière moi. Mais l'organisme est fatigué, je me force à courir là où le cerveau me dit de marcher ! ça devient compliqué !
17ème à halte là ! ravito avec ma chérie et mon beau père mais, comme depuis Cilaos, je les abandonne vite en faisant le strict nécessaire !
700 m de d+ ! ouille ! à mi pente, je vois 2 frontales ! incroyable ! Kilian Jornet et Emilie Forsberg !

kilian.JPG
ils sont quasi à l'arrêt ! Emilie avance à 1-2km/h ! je me met à leur hauteur et profite de cet instant privilégié pour discuter un peu ! Dans un vocabulaire pitoyable ( en franglais), je tente de parler avec Emilie pour la soutenir dans cette mauvaise passe ! je prends des nouvelles de Kilian qui est blessé depuis un long moment ! je partage avec eux ma bouteille de coca qu’Émilie apprécie grandement dans ce coup de mou !! puis je repars de l'avant ! je suis donc 15ème !
oui 15ème sur le grand raid ! j'en reviens pas, mais je sais que c'est pas fini ! j'en ai encore pour 7h !
et ça se corse encore d'un cran !
Mon cerveau me joue des tours ! j'ai des hallucinations ! J’interprète des ombres, des formes, ... J'ai cru voir un rhinocéros, des spectateurs imaginaires, des reptiles, sorcières ,.... tout y passe, c'est  très angoissant !
J'avance quand même, je me retrouve sur le chemin des anglais. la progression de nuit est très difficile, le faisceau de la frontale fait un effet stroboscope avec le relief des pierres ! Du coup j’éteins ma lampe et profite de la pleine lune ! c'est magnifique ! J'arrive à courir en haut et j'amorce une descente que je prends pour celle de Grande Chaloupe ! j'arrive dans une ravine et ne vois pas la ru-balise de l'autre côté ! je sais que ça descend donc je prends à gauche dans la ravine !
je désescalade des blocs de pierre de la taille de voiture ! la progression est très lente et quelques 100-200m plus loin j'arrive sur une falaise ! punaise, ça peut pas être par là ! je me suis trompé y'a pas photo ! demi tour et 10' plus tard, je retrouve le chemin ! j'avais zappé sur mon profil une remontée dans le chemin !
Grand Chaloupe ! 14 ème ! Je retrouve ma femme que je laisse assez rapidement, la prochaine fois que je la vois je sais que se sera au stade ! il me reste 13km 700md+ 700md-
on recommence par ce foutu Chemin des Anglais ! punaise, que c'est difficile !
J'avance tant bien que mal ! Je passe un poste de pointage où tout le monde dort !
et j'arrive à Colorado 2h plus tard !
On m'annonce que devant c'est cuit : "il y a 45' que c'est passé" ! Mais la bonne nouvelle c'est qu'on m'annonce qu'il y a quasi 45' aussi derrière moi ! du coup, je me relâche pour la première fois depuis Cilaos ! Je décide de faire cette dernière section en marchant pour éviter la blessure si prêt du but !
Les lumières du stade sont visibles ! un sentiment d'accomplissement commence à m'envahir, les yeux sont à nouveau très humides, j'arrive dans un stade vide mais la présence de ma famille me comble de joie ! Je prend ma fille dans mes bras pour passer la ligne tant attendue ! Le stade de La Redoute porte bien son surnom de stade de la Délivrance !!  La pression retombe, les larmes coulent ! c'est énorme, j'ai survécu et termine 14ème de cette Diagonale des Fous ! OUF ! 14ème en 29h50 !! alors que je partais dans mes rêves les plus fous en 33h pour 30ème !!

Je tiens à remercier tous ceux qui m'ont soutenu dans cette épreuve !
mes partenaires ATLAS endurance Shop Rennes, Ikinoa sport, Raidlight,
Je remercie mon club : Queven Athlétisme et Gilles Diehl pour ces conseils et sa gentillesse, la famille Kerbelec pour le live.
Merci à tout ceux qui ont suivit ça de prêt comme de loin ! Je ne cite pas tout le monde car je risquerai d'en oublier tellement vous avez été nombreux !
Merci à ma famille, ma femme et ma fille !

IMG_1540.JPG

MERCI.... car sans ce soutient, c'est quasi impossible de faire une course comme celle là !
Capture.JPG



04/11/2013
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Espace de gestion

design by ksa | kits graphiques by krek