emmona ultra trail

Cette année, l'objectif c'est la préparation du grand raid de la réunion. donc l'idée lors de la planification était de trouver un trail où on allait (avec gurvan jan) se casser les dents ! 
on choisit un trail de 100km où on va être obliger d’apprendre a gérer le système rando course ! 

L'emmona trail et l’Andorre ultra trail sont dans le collimateur ! finalement se sera l'emmona trail qui sera choisi pour une question d'horaire de départ. avec l'emmona on va pouvoir profiter des paysages tandis que l’Andorre se passe une grosse partie de la nuit. 

l'emmona trail : 

à une semaine du départ, en raison des conditions atmosphériques calamiteuses, le parcours est modifié ! (tout comme l'andore ultra trail d’ailleurs) de la neige a gogo sur les sommets font qu'on va faire le yoyo plutôt entre 1000m et 2000 qu'entre  2000 et 3000. le dénivelé ne change pas, en revanche le parcours gagne 2 km (more km more fun)


go pour l’Espagne : départ de rennes 14° ! arrivé à Perpignan 30° ! le lendemain en Espagne sur l'aire de départ, pour le retrait des dossards on aura eu jusqu'à 34°c et il fait encore 28° à 1500m !

lors du retrait des dossard, on fait des photos posée avec nuria picas (championne du monde de ski running, avec oscar perez lopez (vainqueur tor des geants, GRP ...)

nous apercevons également  la mère et la sœur de kilian jornet.
le site de départ se trouve dans une superbe petite ville-village. avec des chouettes bâtiments, un lieu chargé d'histoire (mais tout en espagnole, et j'y comprend rien ! 

retrait des dossards et 1h de briefing en espagnole ! rien panné, heureusement que gur gère un peu ! car il y avait des détails très important ! 
on rencontre le 3ème français engagé qui sauvera finalement notre course ! si on l'avait pas rencontré, on serait partie avec des bonnets, une luge, veste et pantalon étanche ! il nous assure qu'on va plus luter contre le chaud que contre le froid ! Merci michel !!
nous faisons le repas organisé pour les coureurs ! dans un superbe lieu, c'est bon, et copieux.

puis dodo


le matin du départ : 

on ne fait pas les malins ! on a tous les deux eu des prépa un peu bâclée ! gur n'a que six semaines dans les jambes et moi 6h d'entrainement en 4 semaines !
on s'aligne et après des sons qui ressemble à un décompte : c'est partie ! 
1er ligne, je filme un peu nuria picas puis oscar perez lopez. que je laisse ensuite partir !
on est en départ et parcours commun avec le marathon. donc finalement, on se retrouve dans la masse. je dois être dans les 30 premiers. et on attaque par 1000m de d+. donc on apprend vite à se calmer et à marcher ! au bout de 10' je crève déjà de chaud alors qu'on a pas encore vu le premier rayon de soleil !! ça promet !!
je filme un peu, on me pose des questions sur ma caméra ! mais je réponds no comprendo sans cesse ! (j'ai appris plus tard que même mon no comprendo ça voulais rien dire !! :o)
ça monte, ça monte ... et ça descend au bout d'1h30 !  une descente qui fait peur ! je me dis, si c'est ça tout le long, on est pas arrivé ! une piste noire dans une prairie à vache. des trous, ça glisse ! bref, ça descend pas plus vite que ça monte ! 

20km plus loin on rentre dans des paysages magnifiques dans les hauteurs ! on a une vue sur les sommets qu'on aurait du faire ! des sommets tout blanc ! on traverse quelques névés, où il ne vaux mieux pas tomber car ça ferait une bonne grosse glissage ! on se laisse glisser au fil d'un torrent magnifique ! et on attaque une bosse qui va nous emmener sur l'arrivé du marathon ! et là l'horreur ! plus de 30° pas un brin d'air, 1000m d+ taillé dans la roche ! je suis au bord du coup de chaud ! c'est très très dur ! mais on est tous dans le même bateau !! 
je profite arrivé presque en haut 1h30 plus tard, pour me servir de la cascade géante qui fait brumisateur ! je bascule vers nuria km42. je regarde le 17ème du marathon passer la ligne en me disant qu'il m'en reste encore 66 !


arrivé 13ème au ravito, je repars 9ème. ça continue de monter dur ! et arrivé en haut on va suivre un bon paquet de temps les courbes de niveau ! donc on peut bien courir pendant près de 30-40min ! après avoir croisé un gros lapin rose, on peut encore se laisser griser à courir jusqu'au fond de la vallée km60 !



et là, il fait très chaud ! et bing 1000m de d+ sans air, sans ruisseau ! je suis obliger de m’asseoir 2 fois dans la montée, c'est très très éprouvant ! la montée est très très raide !
en revanche un fois la bascule faite : il reste un peu plus de 40km ! et là, je rentre vraiment dans la course ! je me renseigne sur les écarts. devant moi il y en a deux qui sont à 18' plus le 3ème à plus d'une heure (1h20).
au pointage suivant (8km) j'ai déjà repris 15' sur les 2 de devant.
j'arrive à envoyer un peu ! 10-12 sur le plat, 14-15 dans la descente et les ptits coup de cul au ptit trop (7-8 à l'heure), et les murs en marchant(4km/h)
je repars du ravito et au bout de 2-3 km j'ai repris les 2 de devant.
à ribes km80, je suis donc 7ème, je refais le point sur les écarts : 1h tout rond du 3ème.
mais on repart pour 1000m d+. je m’aperçoit que je suis a nouveau en difficulté dans la monté, les 3' d'avances que j'avais mis au 8ème on déjà fondu ! et j'arrive au sommet avec 6' de retard sur lui . en revanche je suis à 10' de la 5ème place.




après avoir souffert 2h, je bascule et là c'est la bagarre jusqu'à la fin ! en 5-6 km je double les 3 qui était devant. et j’enchaîne les km le plus vite possible pour au moins conserver ma place, au mieux allez chercher devant.
mais ça ne suffira pas, le 3ème arrivera avec encore 24' d'avance. 
il m'aura manqué un départ un peu moins "lent" et surtout une vrai prépa pour ne pas souffrir comme j'ai souffert dans le D+

par contre, l'arrivé est grandiose ! un public en masse (il est 23h) et un speaker qui fait le chaud et la "cérémonie" du sacre de chevalier où l'on brandit le bouclier devant photographes et vidéaste ! énorme, des frissons !!
16h59'45" pour 108km et 16600m cumulé.
5ème place au général. par contre, j'ai eu la surprise de monter sur le podium à la 2ème place sur le classement catégorie hors scratch. un chouette podium ! c'était beau

une épreuve qui a déjà une âme malgré le fait que ça ne soit que la 3ème édition.

des paysages grandioses, une organisation déjà rodé, des supers bénévoles, un parcours bien fléchées, un beau cadre de départ ... bref, c'était difficile et beau !! 
@ bientôt
fred

 

la vidéo 



19/06/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Espace de gestion

design by ksa | kits graphiques by krek